Mille au carré est un collectif artistique destiné à soutenir, promouvoir et concrétiser des créations multimédia. Implanté à Rennes, il se destine à toute personne, structure, collaboration existante ou non, ayant des projets artistiques. Mille au carré considère comme média tout support qui permet d'exprimer son regard sur le monde. Ainsi, il convoque aussi bien les travaux d'installations numériques, analogiques, d'écriture, photographiques, vidéos, picturaux, musicaux et tout autre encore qu'il reste à inventer. Mille au carré entend donc arrondir ses propres angles. Le collectif a pour dessein d'offrir un espace collaboratif transversal avec pour toile de fond le dépassement de chaque média et l'imagination de nouvelles formes d'expression. La question de l'innovation et de l'originalité prend donc une saveur particulière.

Et si demain nous étions mille dans un carré...

    • 1000 dés

      Objet interactif
      Tony Vanpoucke
      Carte de visite - Le 4 Bis, Rennes - 2014
      1000 dés est une création numérique se basant sur une idée simple, que se passe-t-il si je lance 1000 dés à la fois ? Quel que soit le résultat d’un tel lancé, le spectateur voulant déduire un score de son essai, sera instantanément dissuadé de compter les dés un par un. La visualisation d’un score à 1000 dés s’effectue ici par le biais d'un programme de comptage électronique retransmis sur un écran LED.
      
Par décalage entre la saturation d’informations offertes par la cloche à dés et le score à afficher l’expérimentateur est invité à croire sur parole le score que la machine lui suggère.

      En définitive, c’est sur ce propos qu’opère 1000 dés en nous proposant d'étudier notre foi en la machine qui opère et calcule au-delà de nos capacités et de notre sensibilité.
      Vidéo du projet
      1000 dés 1000 dés
    • Accords

      Danse interactive sonore
      Alexandre Berthaud & Alban de la Blanchardière
      La Nuit de la Danse - Bleu Pluriel, Trégueux - 2014
      Accords est un projet de danse interactive sonore. Un danseur évolue dans un univers sonore généré ou influencé par ses gestes. Ainsi, la musique qu’il produit est la résultante de sa danse, ce qui induit une relation particulière avec la machine numérique.

      De son côté, un musicien danse avec ses mains au-dessus d’une surface de contrôle qui lui permet également de générer des sons.

      Ce sont donc deux compositeurs qui agissent ensemble sur un univers musical et chorégraphique, un dialogue poétique entre deux hommes et une machine.

      La performance est présentée comme une expérimentation d’environ 15 minutes. La part d’improvisation est grande puisque le dispositif ne permet pas une écriture chorégraphique préétablie.
      Un spectacle est en cours de production.
      Vidéo du projet
      Accords Accords
    • Autour de Final Fantasy 7

      Triptyque interactif autour de la thématique du jeu
      Alexandre Berthaud, Susan Rescan & Tony Vanpoucke
      Les Bouillants #6 - La Laiterie, Vern sur Sèche - 2014

      Wide-pad

      L'installation est composé d'une grande structure creuse en polyester (résine brillante et lisse) de forme sphérique coupée à sa base (géode). Du jeu, Wide-Pad en reprend les effets sonores. Initialement effets de sélections, de validations ou bruitages de feux ou de chutes, tous ces sons se retrouvent mélangés dans un seul grand instrument de musique sphérique. Ce qui est recherché avec Wide-pad, c’est l’expérimentation, le ressenti de chacun sur cet instrument : la forme, la taille, la disposition des boutons sur la surface, tous les éléments de cette structure sont faits de sorte à ce que le joueur / spectateur puisse inventer le plus de possibilités de manipulations. Seul ou à deux, debout ou penché, les mains jointent ou écartées.
      Vidéo du projet

      Gaia a view from space

      Cette pièce détourne un des éléments primordiaux du jeu Final Fantasy 7 afin de proposer une autre manière de voir le monde dans lequel il se déroule. L'idée de "hacker" la carte du monde vient d'un courant de gamers (fans de jeux vidéo) : Le moding. Moder un jeu c'est le modifier, pour le rendre plus joli, plus facile ou plus dur, ou encore pour en faire quelque chose de totalement différent. L'installation ne cherche donc rien d'autre que la contemplation de cet astre sous un nouveau point de vue. Les personnes n'ayant jamais joué au jeu comprendront qu'il ne s'agit pas de la terre malgré certaines ressemblances frappantes. Du beau temps, à la tempête, de la tempête au chaos, libre à l'utilisateur de choisir l'apparence qu'il préfère en imaginant l'influence que cela pourrait avoir si ce monde existait vraiment.
      Vidéo du projet

      Not a fantasy

      Deux fauteuils installés autour d'une télévision, sur laquelle un jeu est visiblement en cours, invitent le spectateur/joueur à venir s’asseoir. Il trouvera ainsi, laissée à sa disposition, une manette. Cette manette ne possède cependant qu'un seul et unique bouton. S'il choisit de commencer à jouer, le spectateur/joueur se trouvera face à un jeu quelque peu déroutant, puisque les personnages du jeu ne sont autres que de vrais humains, s'affrontant selon les règles du jeu vidéo Final Fantasy 7, avec pour seules armes des objets du quotidien.
      Vidéo du projet
      Photo Wide pad Photo Not a fantasy Photo Gaia a view from space
    • Body Music

      Installation interactive sonore
      Alexandre Berthaud
      Biennale OFF - Le Triangle, Rennes - 2015
      Médiathèques de Rennes métropole - 2014 / 2015
      Les Nocturnes - Guichen - 2014
      Avatars & Cie - Antipode MJC, Rennes - 2013
      Body Music est une installation interactive sonore, un tableau musical et corporel, car le corps humain génère de la musique en fonction de ses mouvements et de sa position. Ce dispositif questionne notre relation avec la machine qui suggère une chorégraphie tout en lui donnant une signification musicale. Un dialogue numérique s’instaure, au cours duquel nos sensations kinesthésiques et auditives se lient intimement l’une à l’autre. De l’expression du corps transparaît alors une musicalité intérieure qui incite à danser.
      Vidéo du projet
      Photo body music Photo body music
    • Hackarium

      Détournement d'un aquarium
      Susan Rescan
      Carte de visite - Le 4 Bis, Rennes - 2014
      Un cube noir sous une lumière diaphane. En s'approchant, on peut y distinguer de petites ouvertures justes assez grandes pour y glisser un œil. Si la curiosité nous pousse, nous y découvrirons d'étranges petites créatures aquatiques luminescentes vaquant à leurs occupations.
      Hackarium
    • Let me die

      Installation interactive / Virus
      Alexandre Berthaud
      Carte de visite - Le 4 Bis, Rennes - 2014
      Let me die raconte la fin tragique d’une intelligence artificielle qui, pris d’une profonde mélancolie, décide de se donner la mort. Au cours de ce processus d’autodestruction, un marteau devient l’extension physique créée et contrôlée par l’ordinateur, sorte de bras articulé par lequel il tente de parvenir à ses fins. Mais cet ordinateur est-il vraiment intelligent ? Car s’il est parvenu à créer un mécanisme externe à lui, celui-ci n’aurait-il pas pu être plus efficace ?

      D'un point de vue plus rationnel, Let me die est en fait un virus administré à l'ordinateur par le créateur de l'œuvre, mais ce virus a de particulier qu'il s'attaque aux composants matériels de la machine et non à l'architecture logicielle. Un geste sadique donc et non suicidaire.
      Vidéo du projet
      Let me die Let me die Let me die
    • Petite musique de pluie

      Piano connecté / fontaine connectée
      Alexandre Berthaud
      Semaine du végétal et du numérique – Faculté des métiers, Bruz - 2015
      D’un côté, une structure métallique et végétale en partie immergée dans l’eau, de l’autre, un piano droit. Au premier abord rien ne semble lier ces deux objets. Pourtant, si l’on joue du piano de l’eau s’échappe de la structure qui devient fontaine. La musique invoque l’eau, ou plutôt la pluie, dont les sonorités s’accordent avec les harmoniques de l’instrument.
      Cette création a été pensée en lien avec la faculté des métiers, en particulier avec la filière fleuristerie dont les étudiants ont participé en agrémentant la fontaine d’une composition florale. Dans une démarche avant tout poétique, en abordant des symboliques fortes, l’intention fut d’allier technologies numériques et composition florale dans un environnement universitaire.
      Petite musique de pluie
    • Piano news

      Installation interactive sonore
      Gaétan Neveux & Alexandre Berthaud
      Défi data + > 2014
      Festival D - Le Lieu Unique, Nantes - 2014
      Piano News écoute les flux rss de divers sites d’informations en ligne tels que Le Monde, Rue89 ou Le Figaro, et diffuse seulement un mot des gros titres, sur un afficheur à led que l’on retrouve aussi sur les pianos numériques.

      Chaque mot que le piano affiche, est joué en musique selon le nombre et la nature des lettres, donnant ainsi une identité sonore propre à l’actualité auquel le mot se réfère. Cela crée parfois des corrélations absurdes, ou bien amplifie l’impact du mot. Dans tous les cas, l’information première est nettement tronquée. Pourtant, à la vue de certains mots, on sait pertinemment de quoi l’information parle dans un contexte daté : chômage, pauvreté, justice, inondations… C’est en ce sens que Piano News cherche à dénoncer des médias formatés, qui influent sur notre conception de la société en amputant les « news » à coups de titres tapageurs.

      On peut aussi y voir un message, une histoire, à travers le filon de ce cadavre exquis. Une poésie du mot comme contre-emploi de son utilisation.
      Vidéo du projet
      Photo Piano news
    • Portrait robot

      Installation interactive / Photomontage
      Dazibao - Le 4 Bis, Rennes - 2014
      Portrait robot attire les passants dont l’image est restituée sur un écran et où des bribes d’autres visages se superposent au leur, lorsqu’ils s’approchent un peu. En reprenant le principe d’un vieux jeu de société portant le même nom, Portrait robot, cherche à prononcer le surréalisme, l’absurdité et le grotesque de ces visages totalement improvisés, dont les lignes horizontales dérangent. Les visages déformés sont pris aléatoirement en photo, puis projetés sur un mur extérieur, où les spectateurs tenteront de deviner quel proche se cache derrière cette personne hybride.

      Cet aspect photographique revêt un caractère quasi-documentaire, comme les prémices d’un recensement d’individus. De plus, une projection sur un autre écran vient questionner notre rapport à l’image avec les notions qu’il recouvre telle que l’anonymat, de la reconnaissance, de diffusion et de réappropriation de soi.
      Plusieurs enfants du centre de loisir de la Médiathèque Lucien Herr sont venus s’initier à la création graphique. Nous avons proposé aux enfants de prendre des photos, de les découper sur ordinateur avec le logiciel GIMP puis de s’amuser à constituer un visage avec plusieurs visages différents.
      De cet atelier découlera une installation, qui sera présentée dans la médiathèque du 19 mai au 13 juin 2015.
      Album Facebook du projet
      Photo portrait robot Photo portrait robot
    • Rébus

      Tableau interactif
      Alice Rouat
      Carte de visite - Le 4 Bis, Rennes - 2014
      Rébus, un tableau que l'on peut toucher...

      Imaginé comme un outil de communication ludique et graphique, les motifs sont 
réalisés avec de la peinture conductrice et sont donc réactifs au toucher.
      Si l'on parvient à trouver le bon ordre, l'imprimante nous sort "le ticket gagnant".

      Rébus cherche à attirer l'attention du visiteur d'une façon moins traditionnelle.
      Vidéo du projet
      Rébus Rébus
    • Terrarium

      Installation numérique participative et évolutive
      Alice Rouat & Alexandre Berthaud
      Festival maintenant - Centre info école, Rennes - 2014
      Pensée avant tout pour le jeune public, Terrarium est une nature en papier qui envahit peu à peu l'espace. Certaines fleurs sont numériques et réagissent au bruit ou à la stimulation des passants, d’autres suivent simplement une chorégraphie
 préprogrammée.
      Pendant plusieurs semaines, des enfants sont invités à visiter cet écosystème imaginaire. Chaque fleur porte son nom latin et français et possède ses caractéristiques propres comme dans un véritable biotope.
      
Puis ils sont amenés à enrichir cet espace en l’ornant de feuilles ou de fleurs faites en origami. L’installation n’est donc jamais la même puisqu’elle s’adapte à un lieu, au temps d’atelier imparti, à l’humeur de ses créateurs...
      Vidéo du projet
      Terrarium Terrarium Terrarium
    • Tête au carré

      Tableaux interactifs
      Gaétan Neveux
      Carte de visite - Le 4 Bis, Rennes - 2014
      Tête au carré est une installation interactive destinée à perdre le spectateur... ou plutôt à le retrouver. Présentée sous forme de borne à quatre faces dans lesquelles sont incrustés des cadres/écrans affichant des images d'œuvres pixélisées, l'utilisateur en a vite fait le tour. Sauf qu'au bout dudit tour, il se retrouve lui-même dans l'œuvre...
      Tête au carré Tête au carré
    • Typhonia

      Installation sonore interactive
      Quentin Bodin & Jonathan Perrinet
      Carte de visite - Le 4 Bis, Rennes - 2014
      Qui n’a jamais frappé les touches d’une machine à écrire uniquement pour écouter leur « musique », tel un métronome pour écrivain. De là à en faire un véritable instrument capable de générer la symphonie de nos écrits, il n’y
 avait qu’un pas à franchir.
      Typhonia permet ainsi de créer la bande-son de ce qui est tapé sur la machine en direct en associant un large panel de mots et d’expressions à des sons et musiques. L’écrivain du moment se transforme alors en compositeur de textes.
      Avec Typhonia, l'utilisateur est invité à écrire sur la machine et se laisser surprendre par la traduction sonore de ce qu’il tape. Parfois drôles ou surprenants, souvent poétiques, les sons qui émanent de la machine font voyager
 ses auditeurs à travers l’univers sonore et musical de ses créateurs. Ceux qui n’écrivent pas l’histoire mais qui l’entendent pourront alors essayer de se l’imaginer ou bien se laisser bercer par la symphonie de Typhonia.
      Vidéo du projet
      Typhonia Typhonia Typhonia
    • Affiche pour le Criporteur

      Graphisme
      Alice Rouat
      E-criez Votre Amour, Divers lieux, Rennes - 2014 / 2015
      Affiche Criporteur
    • Affiche pour le Triangle

      Graphisme
      Alice Rouat
      ND4J : La Nuit Je Mens - Le Triangle, Rennes - 2014
      Affiche Triangle
    • Carte de visite

      Outil de communication interactif
      Jonathan Perrinet & Tony Vanpoucke
      Carte de visite - Le 4 Bis, Rennes - 2014
      À l'occasion de l'événement Carte de visite, une série de 6 véritables cartes de visite différentes ont été distribuées en amont de l'exposition.
      Lors de celle-ci, il était possible de reconstituer un puzzle avec les 6 cartes en les disposant sur un présentoir prévu à cet effet.
      Lorsque le puzzle était complet, un son retentissait dans la salle pour prévenir du succès.
      Carte de visite Carte de visite
    • Création d'outils de communication pour Ayroop

      Graphisme / Créations papiers / Vidéos / DVD
      Alice Rouat
      Création d'outils de communication pour Ayroop
    • DVD de saison du Triangle 2013

      Alexandre Berthaud & Alice Rouat
      DVD de saison du Triangle 2013 DVD de saison du Triangle 2013
    • Illustrations pour le programme du Triangle 2013 / 2014

      Graphisme
      Alice Rouat
      Illustrations pour le programme du Triangle 2013 / 2014
    • Illustrations pour le programme du Triangle 2014 / 2015

      Papier découpé / Graphisme
      Alice Rouat
      Illustrations pour le programme du Triangle 2014 / 2015
    • Mini-Mon[S]teur

      Installation interactive / Photomontage
      Alexandre Berthaud & Alice Rouat
      Les Journées du Patrimoine - Archives départementales, Rennes - 2014
      Salon des CE - Parc des expositions, Rennes - 2014
      Partage ta ville – ND4J aux Champs Libres - Rennes 2015
      Mini-mon[S]teur est une installation ludique où l'utilisateur ajoute son visage à des masques numériques directement affichés sur l'écran. Ensuite, c'est à l'utilisateur d'être créatif et lorsqu'il est prêt, il déclenche le retardateur pour prendre une photo.
      Techniquement une webcam renvoie l'image du visage de la personne sur un écran, grâce à un bouton fixé à  un socle, il peut prendre sa photo. Nous installons tous les outils nécessaires dans une même borne compacte. À la fin de chaque journée, nous mettons les photos à disposition (ex: facebook).
      Album Facebook du projet
      Mini-Mon[S]teur Mini-Mon[S]teur Mini-Mon[S]teur
    • Photomonteur

      Installation interactive / Photomontage / Outil de communication
      Alexandre Berthaud & Alice Rouat
      Festival Ouest Park – Le Tetris, Le Havre - 2014
      Festival Tam Tam – Place des Champs Libres, Rennes - 2014
      Photomonteur est un outil de communication interactif, à destination des structures culturelles.
      En effet, nous nous servons de l'identité visuelle d'un lieu ou d'un évènement afin d'y intégrer l'image du spectateur. Le système est simple, dans une salle, un appareil photo renvoie l'image du spectateur, dans une projection murale préalablement préparée. Il peut appuyer sur un gros bouton rouge, prendre la pose et enfin récupérer son photomontage sur internet, sur le site du Photomonteur. Cette installation a été présentée pour la première fois au Triangle, cité de la danse de Rennes.
      Vidéo du projet Site du projet Photomonteur
      Photo du photomonteur Photo du photomonteur

Ateliers

  • Atelier CHU

    Atelier de création d'un jeu interactif sonore
    Tony Vanpoucke
    Le Bon Accueil - CHU Rennes - 2015
    En collaboration avec le Bon Accueil et le CHU Pontchaillou, les enfants du centre de réhabilitation physique et Mille au Carré ont réfléchi main dans la main à l'élaboration d'un jeu électronique inspiré du Kim sonore : Les Cartes Magiques. Comme son nom l'indique, Les Cartes Magiques, se fonde sur un système de cartes dont l’illustration ne se révèle qu'à la lumière. Les différentes illustrations du jeu, quant à elles, s’articulent aux captures sonores réalisées par les mêmes enfants lors d'un précédent atelier mené par l'artiste sonore Morgan Daguenet.
    Des cartes aux dessins invisibles au plateau parlant en passant par la décoration, l’équipe de l'atelier est heureuse d'avoir créé un jeu DIY, amusant et aux règles grandement modulables.
    Atelier CHU Atelier CHU Atelier CHU
  • Ateliers MAO

    Accompagnement d'un groupe de jeunes en difficultés
    Alexandre Berthaud
    Le Grand Cordel, Rennes - 2014 / 2015
    Atelier hebdomadaire au cours duquel Alexandre accompagne un petit groupe de jeunes en difficulté dans la composition de musiques assistées par ordinateur.
    Ateliers MAO
  • Créations Numériques dans l'Espace Urbain

    Créations sur une thématique en vue d'une exposition
    Alexandre Berthaud
    Art Campus / Electroni-k - Université Rennes 2 - 2014 / 2015
    Alexandre Berthaud intervient auprès d'une vingtaine d’étudiants en licence 3 (toutes filières confondues) de l'université de Rennes 2 autour d'une thématique : l'art numérique dans l'espace urbain. En petits groupes, ils doivent s'atteler à la réalisation de plusieurs projets alliant numérique et détournement de mobilier urbain. Les créations feront l'objet d'une exposition en avril lors des journées des arts et de la culture à l'université de Rennes 2.
    Vidéo du projet
    Créations Numériques dans l'Espace Urbain Créations Numériques dans l'Espace Urbain
  • Fourmilière

    Création d'un film d'animation
    Alice Rouat & Susan Rescan Garcin
    Mouvement - Le Cadran, Rennes - 2014
    Durant trois matinées des membres de l'association sont intervenus au Cadran afin de proposer aux enfants de réaliser un petit film de A à Z et de les aider dans cette réalisation. Les enfants ont ainsi confectionné des petits insectes en papier, choisi et installé leur décor, animé leur personnage à l'aide de vibreurs et de piles, tourné les différentes scènes et enfin fait leur propre montage sur les ordinateurs du Cadran.
    Vidéo du projet
    Fourmilière Fourmilière
  • Fresque interactive

    Atelier d'installation interactive
    Alice Rouat & Alexandre Berthaud
    Armada production - Ecole Volga Rennes - 2015
    Ligue de l'enseignement - Classe de ville - 2015
    Ce projet se trouve entre l'atelier et l'installation.
    Il s'adapte selon la tranche d'âge et le nombre de séances souhaitées. Le but : Créer une fresque qui, au toucher, déclenche des sons acoustiques.Nous proposons de créer une fresque interactive lors d'ateliers qui déboucheront sur la présentation du projet. Fresque interactive est une proposition qui mélange création plastique et sonore. Nous utilisons des technologies actuelles comme la peinture conductrice, l'arduino et des moteurs pour concevoir un projet original. L'atelier à été réalisé en centre de loisir, à l'école Volga à Rennes par l'intermédiaire de l'Armada production, et dans une classe de ville, grâce à la ligue de l’enseignement en avril 2015.
    Vidéo du projet
    Fresque interactive Fresque interactive Fresque interactive
  • Hackarium

    Création de petites créatures aquatiques et lumineuses
    Carte de visite - Le 4 Bis, Rennes - 2014
    L’imagination débordante des enfants sera largement enrichie par la création de petites bêtes lumineuses que l’on enferme dans un bocal rempli d’eau. Avec un Hackarium on croise arts plastiques et électronique pour un résultat immédiat. Facile à réaliser et à décorer, on obtient rapidement un objet fait entièrement par l'enfant.
    La création est basée principalement sur le petit poisson lumineux. Grâce à des œufs en plastique semi-transparent, une LED, une pile et autres matériaux décoratifs, la création est originale, simple et rapide.
    Il ne reste plus qu’à le mettre dans un bocal rempli d’eau et de le refermer avec un opercule. Le bocal est peint en noir. Seule une petite ouverture permet de voir si le poisson va bien !
    Les enfants repartent ensuite avec leur hackarium.
    Hackarium Hackarium Hackarium
  • LEDs City

    Construction d'une structure lumineuse interactive
    Alexandre Berthaud & Alice Rouat
    Scènes d'hiver - Carrefour 18, Rennes - 2015
    LEDs City est une installation lumineuse interactive réalisée lors d’ateliers avec des enfants. La forme de l’installation est changeante. En effet, elle se présente comme un jeu de construction au cours duquel une centaine de cartons
 cubiques sont décorés puis installés selon l’envie des participants. Des lampions lumineux en papiers perforés sont ensuite posés comme points culminants de la structure.
    Ce concept permet aux enfants de s’impliquer dans toutes les étapes de création, de la conception architecturale au principe d’électricité en passant par des problématiques telles que l’urbanisme. LEDs City peut s’adapter à différentes tranches d’âge. Les 6/8 ans ajouteront une petite touche naïve tandis que les 9/12 ans seront plus perfectionnistes. Dans tous les cas, il est important que LEDs City soit à leur image, en leur laissant une grande liberté de composition artistique.
    Vidéo du projet
    LEDs City LEDs City LEDs City
  • Manettes de jeu

    Création d'une manette de jeu DIY interactive
    Mois du multimédia - Amanlis - 2014
    Cet atelier consiste à créer sa propre manette de jeu en assemblant des matériaux conducteurs tels que de la pâte à modeler, du fil de fer, des trombones, du papier aluminium avec des supports comme du carton ou papier, le tout ornementé de matériaux décoratifs comme des fils chenilles ou des gommettes. Une fois le prototype terminé, on le branche à une makey-makey, elle-même reliée à un ordinateur sur lequel un jeu vidéo multijoueur retro est en marche. On peut dès lors tester ses capacités de «gamer» avec sa propre manette customisée. En jouant, les enfants se rendent rapidement compte des défauts de leur manette et peuvent donc retourner à l’espace création pour la modifier.
    Manettes de jeu Manettes de jeu
  • Moulins à LEDs

    Création de moulins lumineux en papier
    Journées du patrimoine - Archives départementales, Rennes - 2014
    Les enfants sont de grands adeptes du moulin à vent. Avec Moulin à LEDs on croise arts plastiques et électronique pour un résultat immédiat.
 Facile à réaliser et à décorer, on obtient rapidement un objet fini, fait à 100% par l’enfant.
    Les LEDs sont devenus très populaires en 2013. Peu chères et jolies, elles s’adaptent facilement à des créations de ce genre. Accrochées sur les pales d’un moulin à vent, les LEDS produisent un effet lumineux des plus séduisants, car en tournant cela produit des cercles de couleurs différentes en fonction de l’emplacement et de la
 couleur de celles-ci.
    Les Moulins à LEDs pourront être emportés par les enfants dès qu’ils les auront terminés.
    Nous estimons le temps de création d’un Moulin à LEDs à environ 15 minutes. Ce temps comprend le découpage et l’assemblage du papier, la pose des LEDs et de la pile sur le papier et enfin la pose des pales sur un bâton.
    Moulins à LEDs
  • Moulins à sons

    Création de moulins en papier sonore
    Fête de la musique - Parc du Berry, Rennes - 2014
    Pour la fête de la musique, nous avons proposé un atelier sonore aux écoles venues jusqu'au parc pour profiter des animations. Les moulins à sons confectionnés par les enfants produisent de la musique lorsque le vent se lève et que ceux-ci se mettent à tourner. Plantés dans le sol comme un petit champ d'éolienne, leur nombre grandissant enrichissait la composition musicale aléatoire.
    Vidéo du projet
    Moulins à sons
  • Pâte à modeler qui parle

    Confection de lettres sonores en pâte à modeler
    Mois du multimédia - Amanlis - 2014
    Un atelier idéal pour les tout-petits. Nous proposons une première approche du principe d’interactivité qui devient familier grâce à la pâte à modeler. Les enfants peuvent réaliser la première lettre de leur prénom en pâte à modeler ou bien une créature de leur choix. Parallèlement, ils passent 1 par 1 pour enregistrer dans un micro leur prénom ou le bruit de l’animal grâce à des instruments d’éveil. Ceci est une première occasion tester le principe d’interactivité.
    Une fois le modelage terminé, l’enfant le branche à un makey-makey et sa pâte à modeler peut alors produire le son enregistré lorsqu’il la touche.
    Pâte à modeler qui parle Pâte à modeler qui parle
  • Périscolaires

    Divers ateliers autour du numérique et de l'électronique
    Alexandre Berthaud, Jonathan Perrinet, Gaétan Neveux, Susan Rescan, Alice Rouat, Tony Vanpoucke
    Une dizaine d'écoles à Rennes métropole
    Cette année encore Mille au carré intervient dans différentes écoles maternelles et primaires de Rennes et ses environs. Dans chacun des ateliers que nous proposons, nous sensibilisons les enfants aux technologies abordées avant de se lancer dans la création d'un projet autour du numérique sur plusieurs séances.
    Photo ateliers periscolaires Photo ateliers periscolaires
  • Plantes et Arduino

    Initiation à la technologie Arduino autour du végétal
    Alexandre Berthaud
    Semaine du végétal et du numérique – Faculté des métiers, Bruz - 2015
    Lors de la semaine du végétal et du numérique, Alexandre Berthaud a proposé un atelier autour de cette thématique en s’adressant en partie à des étudiants en fleuristerie. Ils ont pu découvrir la technologie arduino en manipulant des capteurs ayant un rapport direct ou indirect avec le végétal. En cherchant à ouvrir les champs d’application de ces capteurs en lien avec le végétal, les étudiants ont été amenés à imaginer l’esthétique et les applications futures d’une composition florale numérique.
    Vidéo de l'atelier
    Plantes et arduino Plantes et arduino Plantes et arduino
  • Résidence à l'école de Villerville

    Ateliers de création numérique autour de la thématique de l'alimentation
    Alexandre Berthaud & Alice Rouat
    Ecole de Villerville, Calvados - 2013 / 2014
    Durant un an, deux adhérents de l'association Mille au carré sont intervenus mensuellement dans chacune des classes de l'école de Villerville. Autour de la thématique de la nourriture, Alice et Alexandre ont pu imaginer avec les élèves des projets numériques divers et variés en s'adaptant à chaque tranche d'âge. Tous les travaux ont été réalisés en vue d'une exposition lors de la fête de l'école de fin d'année. Ceci a permis aux enfants de s'impliquer davantage en travaillant sur les affiches ou les invitations faites sur ordinateur.
    Album Facebook du projet
    Résidence à l'école de Villerville Résidence à l'école de Villerville
  • Stage Sons et Mouvements

    Atelier autour des interfaces gestuelles sonores et du soundpainting
    Alexandre Berthaud & Alban de la Blanchardière
    Antipode MJC, Rennes - 2014
    En lien avec leur projet de danse interactive sonore, Alexandre et Alban sont intervenus plusieurs jours auprès d'un groupe de jeunes afin de les introduire à différentes techniques de musiques corporelles. Ce stage a permis de faire découvrir des techniques de captation infrarouge numérique propice à l'expression du corps simultané à une composition musicale. Parallèlement une initiation au Sound painting a été menée par Alban puisque cette discipline concilie également langage du corps et production du son. Enfin, les deux pratiques ont été fusionnées, donnant ainsi naissance à une série d'expérimentations ouvertes au public.
    Stage Sons et Mouvements

Accompagnement

  • Mille au carré commence à avoir son propre public et est de plus en plus souvent sollicité pour des conseils ou du prêt de matériel.


    Ainsi, nous nous engageons auprès de certaines personnes motivées à les soutenir dans leurs projets en les aidant dans leur démarche créative.

Événements

  • Carte de Visite

    Exposition et ateliers
    Le 4 Bis, Rennes - Novembre 2014
    arte de Visite est née de l'envie de lancer un projet de groupe au sein de
 l'association, de monter ensemble un évènement gratuit consacré à la création
 multimédia et à l’art numérique.
    Sept installations numériques ont été exposées dans la salle du spectacle du 4 Bis à Rennes ainsi qu'un atelier de création. L'exposition s'est clôturée avec un hackathon made in Mille au carré qui a donné naissance à une série de "Mackathons" en 2015.

    Installations numériques :

    1000 dés - objet insolite interactif
    Tony Vanpoucke
    Carte de visite - installation interactive
    Jonathan Perrinet & Tony Vanpoucke
    Hackarium - Aquarium détourné
    Susan Rescan
    Let me die - installation interactive
    Alexandre Berthaud
    Rébus - tableau interactif
    Alice Rouat
    Tête au carré - tableaux interactifs
    Gaétan Neveux
    Typhonia - installation interactive sonore
    Quentin Bodin & Jonathan Perrinet

    Temps de création pour tous :

    Hackarium : Petites créatures aquatiques et électroniques
    Hackathon - Quatre heures pour détourner un objet imposé : un petit dinosaure en plastique mou.
    Vidéo de l'évènement
    Evénement carte de visite Evénement carte de visite Evénement carte de visite
  • Mackathon

    Temps court de création mensuel autour d'un objet mystère
    Le crayon - Le Triangle - Janvier 2015
    Le grelot - Bon Accueil - Février 2015
    La corde de guitare - Le Jardin Moderne - Mars 2015
    La carte à jouer – Roulements de Tambour – Avril 2015
    Suite à l'événement « Carte de visite » durant lequel un hackathon un peu particulier a eu lieu, nous avons eu envie de renouveler l’expérience en mettant en place des rendez-vous mensuels sur les 6 prochains mois.
    Le principe des Hackathons : un événement où des développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieurs jours.
    Nous avons donc détourné l’idée en ajoutant un objet imposé, un temps limité et des disciplines variées.
    Toutes les techniques sont acceptées (programmation, arts plastiques, littérature, danse...) ainsi que tous les publics (étudiants, créatifs amateurs ou professionnels, familles…).
    Vidéo de l'évènement au Triangle
    Vidéo de l'évènement au Bon Accueil
    Mackathon Mackathon Mackathon

Équipe

  • Alice Rouat

    Graphiste / Designer
    • .
    • -

    Très jeune Alice veut faire du piano mais ses mains sont trop petites. Pour combler ce manque -et en dépit de son entourage- elle devient fan du film Batman de 1966. Un ovni esthétique.

    Poursuivant son rêve de mettre ses mains au service de sa créativité, elle entre aux Beaux-arts de Caen. A l'école, Alice souhaite reproduire plan par plan, dialogue après dialogue et costume après costume le film dont elle est éprise. Elle en parlera alors comme un projet de vie, une œuvre-monde. Le « revival de l'infini, un bijou kitchissime » comme elle le dit elle-même. Mais son rêve s'échoue sur les plages de sa jeunesse. Dans une lettre de mars 1975, elle avoue à sa mère : « je dois être sérieuse pour obtenir mon diplôme, j'arrête Batman. »

    En 2011, le DNAP en communication des Beaux-arts en poche, Catwom... Alice s'oriente vers le Master-Pro multimédia et management à l'université de Rennes 2 qu'elle obtient en 2013. Le midi elle emporte son repas : des betteraves vinaigrées et une banane (dans le même tupperware).

    Forte d'expériences à la cité de la danse de Rennes, Le Triangle, ainsi qu'à l'association de production de spectacle Ay Roop, Alice emploie toute son imagination à créer de nouveaux moyens de communication qu'ils soient interactifs, ludiques, numériques, analogiques, interstellaires, extragalactiques et passant autant par la couture, le dessin ou l'image en général.

    Mille au Carré avoir content qu'Alice être là.

  • Alexandre Berthaud

    Artiste / Programmeur
    • .
    • -

    Dès ses premières années d'adolescence vers huit-neuf ans, Alexandre exprime l'envie de créer. Grandissant dans les quartiers malfamés de Nantes, il sort très jeune inscrire son nom sur les murs, affirmant son désir d'exister au yeux du monde. Son nom, ou plutôt son pseudonyme (« GlowUp 2.0 ») de l'époque tapissant les murs vierges des villes endormies et qu'il avoue aujourd'hui avec un léger pincement au cœur annonce déjà son attirance pour l'univers numérique et technologique en général.

    Entre 18 et 25 ans, Alecs s'éprouve dans son véritable laboratoire d'alchimiste naviguant d'expérience en expérience à travers la maîtrise d'un outillage pointu : Max/MSP, Arduino, Cubase, claviers analogiques, Kinect, alliant la synthèse musicale de Carpenter ou encore la danse contemporaine à des installations innovantes et créatives.

    Ses aventures le conduisent à l'université de Rennes 2 où il poursuit une licence en musicologie puis en Master 2 art-numérique.

    Aujourd'hui, Alecs est un homme mûr et bien que ses vieux démons le poursuivent (GlowUp2.0 étant son mot de passe pour l'essentiel de services qu'il utilise sur internet) il collabore et présente son travail à Rennes et ses alentours au Triangle, à l'Antipode, aux Bouillants, au Grand Cordel, ou encore à Rennes 2 qu'il connait comme sa poche.

    Mille au carré is proud about lui.

  • Adrien Le Menthéour

    Webdesigner / Intégrateur
    • .
    • -

    Adrien à découvert les puissances de l'informatique avec Lara Croft dans Tomb Raider bien qu'il en soit toujours resté aux premiers niveaux du jeu. Mais comme beaucoup de jeunes de son âge Lara, en véritable princesse iconographique du jeu, suffisait sans doute à ses yeux pour qu'il y reste accroché.

    Néanmoins, c'est sans doute grâce à elle qu'Adrien fera de l'ordinateur son outil de travail, et plus que cela, son support d'expression. Au commencement, n'assumant pas encore ses compétences créatives, il se lance dans un DUT informatique avant de s'orienter vers une formation d'infographie à Bordeaux. Il finira son parcours universitaire par un master création multimédia et management à rennes 2 au cours duquel il rencontre Alexandre co-fondateur de l'association.

    Aujourd'hui basé à Nantes, Adrien est avant tout un graphiste et webdesigner. Il signe d'ailleurs la conception du site de Mille au carré (celui-ci) avant de signer bien d'autres belles choses.

    Adrien c'est à la fois l'homme de l'ombre de l'association et celui qui lui donne son reflet.

  • Quentin Bodin

    Musicien / Littéraire
    • .
    • -

    Arrivé par le dernier boat-people dans les années 90's, Quentin grandit autour et dans Paris. Il passe son adolescence à se trémousser dans les rues sales de la capitale, à lire des livres, à écouter -et jouer- du métal, ainsi qu'à tenter d'introniser les chanteurs de variétés chinoises dans les oreilles de ses potes. Sans succès.

    Peu de temps après, il erre au Etats-Unis pendant quelques mois et y découvre le Sens caché des choses. Une fracture. Une renaissance. Passons.

    Avant tout, Quentin baigne dans la culture. Il écume musées et salles de concerts parisiennes, dévore des livres précolombiens, les œuvres littéraires classiques, contemporaines, et possède plus de 1000 Go de vinyles qu'il connait sur le bout des lèvres. Il reconnaît Art Tatum à son phrasé, et pourra bientôt réciter les 300 premières pages d'Ainsi parlait Weezerhoustra œuvre inaboutie du philosophe allemand sur le rock californien.

    Mais s'il absorbe le monde, Quentin s'y exprime à tout prix. Par la musique : maître de Live Ableton, il reconnaît et utilise le sampling comme un art. Multi-instrumentiste, il chante, gratte et compose dans son groupe Parker Lewis.

    Aussi, tout en poursuivant des études littéraires, par l'écrit il immortalise ses rêveries, ses pensées, ses tensions, ses angoisses et son imaginaire débordant. Une affaire à suivre.

    Mille au carré est maintenant son pays.

  • Susan Rescan-Garcin

    Plasticienne
    • .
    • -

    Susan fut conçue pendant une diffusion conjugale de Sacrée Graal ! Des Monthy Pyton. Lorsqu'elle découvre le film à l'âge de dix ans, c'est un choc interspatial qui la traverse et ne la quittera plus jamais. En dépit de son entourage, s'en suit un accrochage compulsif des posters de Brocéliande dans toute la maison qui durera quatre longues années. Susan, enlisée dans un val sans retour, perd pied. Mais ce qui la sauvera n'étonne personne. À 14 ans, les frasques Nirvaniennes, les mélopées d'ocarina de Link et autres fabulations de Tim Burton viendront exalter son désir de s'exprimer autrement que par les répliques du film anglais.

    S'approchant du dessin, de l'aquarelle, de la couture, du tricot, elle brode le pourtour de sa créativité avec une polyvalence qu'elle sousestime encore. Comme Tony, avant son master Arts et Technologies Numériques, elle parcourt une licence d'Arts Plastiques durant laquelle elle s'essaie à la photo, confectionne des films de monstres, s'initie à l'histoire de l'art et au cinéma coréen. Un autre choc survient. Pour elle, l'expérimentation et l'avenir artistique est ancrée dans le numérique.

    Elle en fera son nouveau terrain de jeu. Susan, c'est le chevalier qui écrête les angles de notre table. À ses côtés, Mille au carré peut désormais poursuivre son Graal.

  • Tony Vanpoucke

    Plasticien
    • .
    • -

    Lorsque nous avons rencontré Tony pour la première fois, il venait de traverser l'Expérience Ultime de l'altérité redondante. Un genre de bug de la création. Troublant. « J'vous le dis putain ! j'étais rue PoulainDuparc a manger un boudoir comme chaque jeudi, quand ce type, même taille, même coiffure, même démarche, même faciès, même style vestimentaire que moi mangeait sa madeleine, trottoir d'en face. La vie n'a plus de sens ».

    Pour l'anecdote, Rimbaud ce serait inspiré de cette histoire avant de balancer : « Je est un autre ». Quand le jeune homme ne sombre pas dans sa schizophrénieparanoïde, il crée des comptes bancaires pour ses animaux, épie les videgreniers amassant du matos photo à la pelle ou erre en Bavière sur Google Earth. Et face à l'incrédulité de sa vie on en oublierai presque l'essentiel. Tony, sort d'une licence d'arts plastiques et d'un master en arts numériques. En émérite toucheàtout et expérimentateur inconditionné il crée de ses mains plusieurs jeux de société, manie la vidéo avec volupté, confectionne des interactions audiovisuelles pour le festival d'art Les Bouillants ou cartographie des aires numériques.

    Tony c'est notre bidouilleur de l'espace. Mille au carré est désormais son laboratoire sidéral.

  • Gaétan Neveux

    Programmeur / Musicien
    • .
    • -

    Gaétan  a  été  élevé par Mario Bros  et Donkey Kong (mariés  clandestinement bien  avant les lois l'autorisant). Il grandit le cœur ballant entre la plomberie et le video­ludisme : Doom, Quake, F­Zero,  Half­Life,  Tribes,  Unreal  Tournament,  etc.  Autant  d'amuse gueules  martiaux  bien  plus excitant à ses yeux que la soudure sur cuivre, et qui le rapprocheront bientôt davantage de son père M.  Kong. Avec le temps, le jeune Gaétan s'exerce avec passion à confectionner des niveaux de Worldcraft et Unrealed, jouissant de cette para­réalité comme d'un antidote face aux relations de plus  en  plus  belliqueuses  entre  ses  deux  parents  qui  désormais  s'affrontent  quotidiennement  à SuperSmash.

    À 15 ans, il se tourne vers la musique parcourant le rock, le métal (Mario approuve) et s'essaye à la prise de son parfois au détriment de ses études. Il redoublera d'ailleurs sa terminale préférant, la veille de son oral d'histoire, s'exhiber au Hellfest avec la baguette de Dave Lombardo le batteur de Slayer. « Worth it ».

    Il  entre  tout  de même  en fac  où  il  décroche sa  licence  de musicologie. Militant  de  la  première heure, durant les 5 semaines de grève en 2009 contre le LRU, son personnage World Of Warcraft gagne 20 niveaux. Il rejoint ensuite un master Créateur de Produits Artistiques, multimédia et plus si  affinités  durant  lequel  il  trifouille sans  limite  Pure  Data,  Max  MSP,  Arduino,  Processing  et consorts.

    Gaétan, c'est l'arme secrète de Mille au carré. Digne du meilleur Doom­like, l'US Air Force ne l'a toujours pas repéré.

  • Mathieu Guinot

    Photographe / Chroniqueur
    • .
    • -

    Sa fière allure de surfeur n'aura échappé à personne : il a grandi à St Nazaire et transpire de tous ses pores les sels de la West Coast.

    Dans la matinée du 8 septembre 1997 il tombe dans une Renault sur une cassette de Renaud : Mathieu découvre l'amour, le goût aigre des faubourgs et s'imprègne d'un esprit de rébellion qui ne le quittera plus. La nuit suivante le choc artistique lui fera perdre tous ses cheveux ; Matthieu se sent soudainement en marge, sensible, à fleur de peau : un homme nouveau fait surface, on l'appellera désormais Mathéo.

    Éducateur spécialisé de formation, il révère les fous, les bandits, les renégats. Et il s'en inspire, de toute évidence.

    Mathéo écrit des poèmes confidentiels aux lueurs surannées des lampes de gaz ; il est musicien, joue du Piano, du Juno, de Bach à nos jours. Il installe un studio de développement dans un coin de sa maison de campagne et développe avec acuité un langage photographique très personnel, louchant d'un oeil sur Düsseldorf et de l'autre sur Instagram.
    Polytechnicien des arts, il exerce une plume trempée d'humour et d'esprit dans le magazine indé Honnête, en observateur nostalgique et dénicheur d'ovnis.

    Mathieu, c'est l'élément hip de Mille au carré.

Agenda

Oct
7
ven
Hackarium @ Mois du Multimédia - Pocé-les-Bois
Oct 7 Journée entière
Oct
12
mer
Hackarium @ Mois du multimédia - St-Aubain-des-Landes
Oct 12 Journée entière
Oct
26
mer
Hackarium @ Mois du Multimédia - Mondevert + Argentré-du-Plessis
Oct 26 Journée entière
Oct
27
jeu
Hackarium @ Mois du Multimédia - St Didier
Oct 27 Journée entière
Nov
14
lun
Projet Satie @ Ecole Henri Caubrière - Honfleur
Nov 14 @ 8 h 30 min – Déc 16 @ 15 h 30 min